CHUM

Date de la visite : Jeudi 21  Février 2019

Auteur : Ilyes Mamoun

Chaque année, les entreprises développant des robots multiplient leurs efforts pour mettre au point des robots qui seront implantés dans divers domaines. Le domaine de la santé n’échappe pas à l’avènement de la robotique. Construit il y a trois ans, le nouveau CHUM est le tout premier hôpital au Canada à accueillir une « autoroute » de robots. C’est donc, entre autres, pour cette raison qu’il a été pertinent de visiter le CHUM le 21 mars.

 

Le nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal, réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé, compte 400 salles d’examen et 39 salles d’opération. De plus, le complexe hospitalier met à la disposition de ses patients 772 chambres individuelles spacieuses avec une salle de bain complète. Afin d’accommoder la famille et les proches lors des séjours des patients, ils ont rajouté un lit dans les chambres individuelles.

 

Les membres de l’équipe de Poly-Monde ont eu la chance de rencontrer Mme Christine Ouellet, directrice de l’approvisionnement et de la logistique. Cette rencontre fut l’occasion d’enrichir nos connaissances sur la robotique dans un milieu hospitalier, mais également de discuter des innovations technologiques implémentées par l’hôpital.

 

Un système de réapprovisionnement par puce

L’une des innovations technologiques retrouvées dans le complexe hospitalier est un système de réapprovisionnement par double casier. Dans l’optique d’optimiser la gestion de ses inventaires, le CHUM a mis en place un nouveau système de réapprovisionnement à partir d’un système de puces RFID. Grâce à cette implantation, les ruptures de stock sont moins fréquentes et la perte de temps causée par l’exécution de l’inventaire a été nettement diminuée.

 

Lorsqu’un des compartiments de l’armoire est vide, un employé se charge de prendre la puce respective du produit et de la placer sur le tableau de commande juste en face de l’armoire. Une fois cette opération effectuée, la puce envoie un signal permettant la prise de commande et une des quatre couleurs suivantes s’allume :

 

  • Bleu : il n’y a pas encore de commande liée au produit
  • Vert : la commande est effectuée et la livraison et en cours
  • Jaune : le délai moyen pour la commande est dépassé
  • Rouge : il y a une rupture de stock locale

 

La lecture des 250 tableaux de réapprovisionnement se fait à des heures fixes afin d’effectuer des commandes. Les données recueillies grâce à la fréquence de la lumière rouge ont de nombreux bénéfices. Ces dernières permettent entre autres aux équipes responsables de la logistique de réévaluer leur inventaire au besoin et de changer les quotas dans le cas échéant.

 

Des robots autoguidés au CHUM

Une autre innovation révolutionnaire au Canada dans le domaine de la santé est la présence des robots de livraison. Le complexe hospitalier comporte une flotte de 70 robots autoguidés pour 1500 chariots. Les appareils effectuent quotidiennement 3500 déplacements sur des étages de neuf kilomètres qui leur sont dédiés. Ils ont comme principales tâches de déplacer des contenants, des déchets, des plateaux-repas et de la literie à bon port. Au moment opportun, ils vont se brancher par eux même sur une borne de recharge dont le temps de chargement peut varier de 5 à 20 minutes dépendamment du pourcentage restant de leur batterie.

 

Les robots conçus par FROG, une compagnie originaire des Pays-Bas, utilisent des salles et des ascenseurs qui leur sont dédiés. De ce fait, ils ne sont pas en contact avec les patients hospitalisés. Néanmoins, en cas de rencontre avec un humain sur leur passage, l’appareil l’avertit « verbalement » en lui demandant de libérer la voie.

La présence de robots dans le domaine de la santé peut poser de nombreuses questions éthiques. Effectivement, il existe une barrière psychologique pour plusieurs patients à ce qu’un robot assiste un médecin ou un chirurgien. Il est donc nécessaire de connaître les avantages et les inconvénients sur la place des robots dans un milieu hospitalier afin de pouvoir se forger un avis éclairé sur la question.

Cette entrée a été publiée dans Left. Sauvegarder le permalien.