Groupe V Media

Date de la visite : Jeudi 31  janvier 2019
Auteur : Ilyes Mamoun

L’univers médiatique a profondément été bouleversé par l’arrivée des technologies et des consommateurs milléniaux. Des compagnies avec de nouveaux modèles économiques à l’instar de Netflix ont révolutionné le secteur. Effectivement, encore marginale il y a quelques années, Netflix accapare désormais plus de 37,1 % du trafic Internet en soirée en Amérique du Nord. Cet exemple illustre parfaitement les changements profonds intervenus ces dernières années. En outre, l’appétit pour le contenu vidéo n’a jamais été aussi important. Il est donc particulièrement intéressant d’étudier comment le Groupe V Média fait face aux évolutions du marché.

Le Groupe V Média est une entreprise québécoise qui a racheté la chaîne TQS en 2009, alors au bord de la faillite. Il fait partie d’une des quatre chaînes généralistes du Québec et est le plus grand groupe média indépendant au Canada. De ce fait, le groupe de diffusion n’est pas verticalement intégré. Le Groupe V Média  possède des chaînes spécialisées comme MusiquePlus et MAX, un site d’informations sur les potins sportifs dénommé 25Stanley et une plateforme de contenu vidéo, Noovo.

Les membres de l’équipe de Poly-Monde se sont déplacés à leur bureau la semaine dernière pour ainsi mieux comprendre leur situation et les différents enjeux auxquels fait face l’entreprise. Cette visite a aussi permis d’enrichir nos connaissances sur le secteur des technologies et des médias qui est un des trois secteurs étudiés lors de notre mission.

Le modèle d’affaires
Le modèle d’affaires d’une compagnie dans les médias québécois doit être soigneusement pensé pour bien se porter dans un marché de seulement huit millions de téléspectateurs potentiels. Effectivement, cette taille aussi limitée pose de nombreux défis aux entreprises en termes de profitabilité. Les médias bénéficient tout de même de nombreux dispositifs gouvernementaux tels que des crédits d’impôt, du fonds des médias du Canada et du fond Remstar (pour les vidéoclips). Ces derniers néanmoins ne constituent pas une aide suffisante.  Il faut donc faire preuve d’ingéniosité dans la conception d’une stratégie d’affaires pour se distinguer et être compétitif contre les grands joueurs de l’industrie.

Pour sa part, le Groupe V Média met en place un modèle d’affaire dont  l’un des objectifs est de récupérer du contenu destiné initialement à la télévision et de le  diffuser sur les réseaux sociaux. Un parfait exemple de cette stratégie est l’émission Occupation double qui possède un taux d’engagement de 42% et des cotes d’écoute avoisinant les 600 000 vues, créant ainsi une marque forte. Le Groupe V Média peut tirer parti de cette popularité pour augmenter ses revenus en produisant des produits dérivés autour de cette marque.

Un autre élément de leur modèle d’affaire est de prendre des décisions stratégiques éclairées découlant  d’une analyse de données. Malgré que le Canada fait partie des quatre pays où les données de la télévision sont les plus fiables, l’industrie canadienne les exploite très peu. C’est pourquoi la compagnie veut être beaucoup plus axée sur les données, sachant que des facteurs comme la météo et l’animateur  ont des répercussions significatives sur les cotes d’écoute. Une exploitation appropriée de ces informations permettra d’organiser du temps d’antenne (publicité) de manière plus adaptée aux téléspectateurs.

Innovation
Outre l’analyse de données et la création de marques,  l'innovation est aussi un autre moyen de rester compétitif contre des grands joueurs comme Netflix. Ils ont ainsi créé une solution consistant à regrouper le contenu de leurs chaînes sur la plateforme Noovo il y a 2 ans et demi.  Le site a principalement deux buts :

  • Visionner le contenu gratuitement en direct sur Internet
  • Permettre aux téléspectateurs de rattraper les émissions manquées.

L’innovation passe aussi par des partenariats. Le Groupe V prévoit des fusions d’envergure  dans les cinq prochaines années dans les médias pour contrôler le contenu et la diffusion. Ils collaborent présentement avec Radio-Canada en étant les premiers à diffuser du contenu sur Tou.tv. Cela leur permet d’approcher une audience qu’ils n’ont pas l'habitude de rejoindre.

L’analyse de données et leur concept de marque leur seront des outils indispensables pour faire face aux nouveaux acteurs dans le marché des médias.  Groupe V Média devra sans cesse innover pour rester compétitif dans une industrie où il est devenu vital que le contenu évolue perpétuellement. Une autre mutation majeure pour l’entreprise sera d’être capable de s’adapter à la réticence croissante du public de visionner des publicités.

 

Références

 

Cette entrée a été publiée dans Left. Sauvegarder le permalien.