Netlift

Date de la visite : 30 octobre 2018
Auteur : Laurent Montreuil
 
Netlift est une application mobile permettant aux usagers de la route d’organiser du covoiturage au quotidien. L’objectif de la compagnie est de créer une économie de partage où conducteurs et passagers partagent la route de manière optimale. D’un côté, Netlift mise sur un commerce B to C en offrant des services de navette et de covoiturage simple entre usagers d’une région. De l’autre, elle oeuvre directement auprès d’entreprises en proie avec des problèmes de stationnement ou de déplacement de leurs employés, en proposant des solutions B to B. De manière plus large, Netlift vise la réduction de l’engorgement des routes entourant la métropole par une meilleure utilisation des ressources automobiles disponibles.

Sans prétendre être la solution à tous les besoins de mobilité, Netlift croit pouvoir s’intégrer à un cocktail de transports en commun alliant autobus, métro, transport actif et automobile. Leur vision est que ce sont la qualité et la diversité de ce cocktail qui convaincront les usagers de la route de délaisser l’automobile solo. D’autre part, la compagnie vise particulièrement les premier et dernier kilomètres du parcours des usagers, partie du trajet souvent moins bien desservie et adaptée aux besoins de chacun. Agissant aussi à titre de complément au réseau existant, l’application Netlift vise à permettre le déplacement des usagers vers le transport en commun le plus proche. Cette relation avec le transport en commun est de toute manière essentielle aux activités de la compagnie; seul, le covoiturage travail-maison reste peu efficace puisqu’il est plutôt rare que deux (ou encore pire quatre) voisins se rendent au même endroit, voire dans le même quartier pour travailler.

Un défi de la compagnie se trouve autour de la cartographie de l’offre et la demande; où se trouvent les plus grosses grappes de clients et comment optimiser les routes leur étant offertes? Pour Netlift, la solution passe par l’intelligence artificielle. En utilisant des algorithmes minimisant les détours et prenant en compte jusqu’aux horaires de travail des passagers, l’application conçue par la compagnie tente d’offrir la solution de covoiturage la plus conviviale et agréable possible.

Dans l’actualité, on apprenait cette semaine que la compagnie déposait un projet à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) visant à proposer aux usagers des trains de banlieu de covoiturer tous les jours pour se rendre au travail en défrayant leur abonnement mensuel au train. Signe que la porte est ouverte de ce côté, l’ARTM dit étudier actuellement l’intégration de covoiturage dans leur offre de service (Mauvieux, 2018).

Les défis sont donc grands pour la startup montréalaise, mais le changement de mentalité actuel face au covoiturage risque de leur permettre de se développer dans les années à venir, autant ici qu’à l’international.

Références:
Mauvieux, S. (2018, décembre 3). Trains de banlieue: des solutions «hors transport en commun» recherchées. Consulté 4 décembre 2018, à l’adresse http://journalmetro.com/actualites/montreal/1962117/solutions-hors-transport-en-commun-recherchees-pour-deplacer-des-usagers-de-train-de-banlieue/
Netlift. (2018). Netlift - L’application du transport planifié - Covoitureurs & taxis pour vos trajets. Consulté 4 décembre 2018, à l’adresse https://www.netlift.me/?lang=fr
Templier, S. (2015, février 9). Un simple regain d’intérêt ? Consulté 4 décembre 2018, à l’adresse http://plus.lapresse.ca/screens/88f6b1d3-cffc-4e6a-845f-b594c2eb7570__7C__x.4~6bmtbLL8.html

Propos recueillis par l’équipe de Poly-Monde lors de la visite du 30 octobre 2018